Delirium récompensé au festival Etonnants Voyageurs de Saint-Malo 2013

Creepy

La Bretagne qui s’y connait en Graal, druides et autres fées de Brocéliande, a décerné le Grand Prix de l’imaginaire au label Delirium pour ses deux anthologies horrifiques, « Eerie » et « Creepy ».

Spécialiste de l’édition en France de comics publiés à l’étranger, notamment anglo-saxons, Delirium poursuit son ascension débutée en 2011 avec la parution de  « La Grande Guerre de Charlie », sélectionné à Angoulême en 2012 (voir nos articles sur ce blog, dans la catégorie 14-18).

EerieDe l’enfer des tranchées aux magazines d’horreur qui donnèrent le frisson entre 1964 et 1983, Laurent Lerner et son associé Serge Ewenczyk mènent leur sauvetage sous les décombres de l’oubli, là où d’autres trésors comptent sur leur flair pour les «désensevelir». Portés par le vent breton tels des fous de Bassan dopés à l’ergot de seigle, nul doute que nos deux oxygénateurs de mémoire aspirent à voler vers de nouveaux succès. Rond ou carré, chapeau bas les artistes !

Le label Delirium : http://www.labeldelirium.com/

Le festival Etonnants Voyageurs : http://www.etonnants-voyageurs.com

Publicités
Cet article a été publié dans Des brèves dans le vestiBulle. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Delirium récompensé au festival Etonnants Voyageurs de Saint-Malo 2013

  1. Claude GODFRYD dit :

    C’est super mais comme dirait notre ami Le Cam, tu as ecrit oxygenateur avec un i !

  2. Osa Johnson dit :

    M’en fous, oxygenateur n’est même pas dans le dictionnaire, na !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s