Quand la machine de guerre boite, les Tommies trinquent

arton78-79036

Galvanisé par la sortie du premier volume que le Festival d’Angoulême a sélectionné, le label Delirium poursuit la publication inédite en France de Charlie’s War, feuilleton qui fit le succès du magazine Battle dans les années 1970. Engagé volontaire à 16 ans, Charlie Bourne confronte son humanité et sa candeur à l’offensive douteuse et coûteuse en hommes que l’armée anglaise lance en juillet 1916. Quelques semaines après avoir tiré son premier coup de feu, Charlie, bête de Somme, est devenu un vétéran avant l’heure et ne veut plus jouer au petit soldat. Rebelle, il doute de son propre camp face à l’inconcevable brutalité du commandement.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La révolte transpire des uniformes lorsque Charlie refuse de participer au peloton d’exécution du lieutenant Thomas, condamné à mort pour avoir quitté des positions intenables afin de sauver la vie de ses soldats. Charlie et Ginger subissent alors la « punition de campagne numéro un » dont la cruauté le dispute au sadisme de la police militaire. A petits pas, le scénariste Patt Mills nous conduirait-il sur le chemin de la mutinerie de 1917 sur la base anglaise d’Etaples ? Seule l’apparition des tanks, surnommés par les Allemands « machine de terreur » ou « carrosse du diable » redonne un peu d’ardeur aux troupes. Scénario et dessin plus haletants que jamais, La Grande Guerre de Charlie enfonce ses ongles d’acier dans la chair de la vérité humaine, celle de 14-18.

M.A.G.

La Grande Guerre de Charlie, volume 2, Pat Mills et Joe Colquhoun, Editions Delirium 2012, 114p., 19,50€

Article publié dans Actualité de l’Histoire n°10

Publicités
Cet article a été publié dans 14-18, EBullition : coups de coeur. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s