Deux âmes sœurs dans la Grande Guerre

9782818909133Croyait-elle que le Seigneur la protégerait des shrapnels allemandes ? Elle savait pourtant que sous un déluge de fer et de flammes, un carré de missel offre un abri bien dérisoire. Infirmière volontaire de la Société de Secours aux Blessés Militaires, en 1916, Sœur Isabelle des Martyrs de la Foi a le courage, comme tant d’autres siamoises du Bon Dieu, de quitter l’enceinte de son cloître afin de s’exposer aux dangers de la Grande Guerre. Par charité, par patriotisme, par compassion, par désir de se rendre utile et parce qu’elle porte en elle l’amour de son prochain, elle monte en première ligne pour soulager les souffrances des blessés… ou les aider à mourir. Maigre pansement sur les plaies à vif des tranchées. Ce vain sacerdoce qu’elle partage avec Louis Bouteloup, médecin major du service de Santé des Armées, liera indéfectiblement leurs destins. Affecté à l’ambulance hippomobile n°13, Louis reçoit dès le premier jour un double baptême du feu en tant que diplômé et officier.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Par un froid à fendre pierre, Louis et Isabelle se rencontrent dans un cimetière. Que leurs visages sont lisses et frais, ne portant pas encore les cernes qui noircissent les traits des combattants. La cornette de Sœur Isabelle rehausse l’éclat de ses yeux clairs. Louis, qui tente de dissimuler ses angoisses de guerrier débutant, se donne de l’assurance par une barbichette rousse qu’encadrent de légers favoris. Le manteau de neige qui couvre les tombes et les croix a la blancheur aussi immaculée que le silence. Mais un bombardement ne laissera pas le temps à nos deux belles âmes d’échanger un coup de foudre. Si chacun a reconnu en l’autre la volonté de faire triompher la vie sur le champ de bataille, c’est surtout le besoin de lutter pour sauver des pauvres bougres qui les anime, pas la soif de combattre l’ennemi. Un tel péché d’humanisme se paie cher en ces quatre années de conflit total. Accusé de trahison pour avoir pris langue avec le lieutenant prussien Pfeifferberg et conclu une heure de trêve afin que les brancardiers rapatrient dans leur camp les petits restes de vie qui résistaient encore, Louis Bouteloup est mis aux arrêts de rigueur. Il ne sortira de prison que grâce aux amitiés politiques de son député de père, et par l’intercession de Sœur Isabelle auprès du commandant Garnier.

9782818901670

Dieu s’éloigne un peu plus chaque jour des tranchées. Malgré leur attirance meurtrie, Louis et Isabelle sont sœur et frère de lait nourris au sein de la guerre : ils pansent, désinfectent, anesthésient, raccommodent, amputent, soulagent. Quand un soldat s’en tire, ils échangent un regard complice, rare éclipse d’humanité dans cet univers barbare. Sœur Isabelle, qui avait prononcé ses vœux pour échapper aux contingences d’ici-bas, risque de dénouer les liens de sa vocation pour s’attacher définitivement aux amours bien terrestres du médecin major. Ainsi s’écoulent les sentiments interdits et les jours sombres au poste de l’Ambulance 13, qui donne son nom aux deux albums magistraux publiés par Grand Angle. Alliant un dessin classique à des textes millimétrés au bistouri, les auteurs Cothias, Ordas et Mounier rendent un élégant hommage au dévouement des services de Santé ainsi qu’à la majorité martyre qui faisait la guerre sans la désirer. Brillamment adapté du roman écrit à quatre mains par les deux scénaristes Cothias et Ordas, le prochain tome de L’Ambulance 13 nous dira si les âmes sœurs finissent par se trouver quand elles savent s’attendre.

M.A.G

L’Ambulance 13, T1 et 2, Cothias, Ordas et Mounier, Editions Bamboo/Grand Angle 2012, 13,50€.

A lire  : « 1914-1918 : combats de femmes – Les femmes, pilier de l’effort de guerre », notamment le chapitre consacré aux infirmières (Les anges blancs : naissance difficile d’une profession féminine), Dirigé par Evelyne Morin-Rotureau, Editions Autrement.

Publicités
Cet article a été publié dans 14-18, EBullition : coups de coeur. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s