Rome et Tokyo en bons thermes

Manga - Manhwa - Thermae Romae Vol.1


Invitée d’honneur du Salon du livre de Paris, tout baigne pour Mari Yamazaki. Née à Tokyo, la dessinatrice japonaise (ou « mangaka ») de 45 ans se coule dans la chaleur du succès grâce à « Thermae Romae », son dernier manga vendu à cinq millions d’exemplaires au Japon et dans le monde, et récompensé du prestigieux prix Osamu Tezuka. Partie à la fin de son adolescence étudier les beaux-arts en Europe, elle découvre grâce à son futur mari, historien italien (tiens, tiens…) que la Rome antique cultivait l’art des bains publics autant que le Japon aujourd’hui. Elle invente alors son personnage principal : Lucius Modestus.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Architecte des thermes romains en 128 après J-C, Lucius manque parfois d’inspiration. Mais par une sorte de magie spacio-temporelle, le simple fait de s’immerger dans l’eau le propulse dans les bains japonais du XXIe siècle, sans maillot évidemment…  Mari Yamazaki n’épargne aucune situation anachronique, cocasse voire coquine à son passe-muraille aquatique. Chaque nouvelle difficulté rencontrée par le Romain trouve sa solution grâce à un bain de jouvence au pays des « visages plats », d’où il rapporte des innovations révolutionnaires. L’empereur Hadrien lui-même fait confiance à son imagination pour aménager sa villa de Tivoli. Frais et enlevé, le récit de ce manga surprend par l’originalité du pont culturel qui enjambe deux civilisations thermales si lointaines. Qu’un humour à répétition cher aux Nippons ébroue facilement la narration, peu importe, car à la fin du deuxième tome, un coup de théâtre attend le lecteur au bord du bassin : la gloire de l’architecte attise la jalousie, sa vie est menacée. Voilà Lucius dans de beaux draps… de bain, et Mari Yamazaki qui surfe sur la vague du triomphe.

M.A.G.

Thermae Romae T2, Mari Yamazaki, Editions Sakka 2012, 128p., 7,50€

Article publié dans Actualité de l’Histoire n°8

Publicités
Cet article a été publié dans Mangas. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s