Picasso : Montmartre en ce temps là…

https://i1.wp.com/actulitteraire.hautetfort.com/media/01/01/3425556620.jpg

A l’automne 1900, le quartier parisien des artistes n’est pas encore en butte au flot des touristes. Montmartre sent la peinture, la folie, la bohème, où une bande d’immigrés loqueteux invente pour toujours l’art moderne. « Picasso m’a aimée, Picasso m’a peinte… Il a beau avoir voulu m’effacer, il m’a rendue éternelle». Par la voix ressuscitée de Fernande Olivier, compagne du peintre catalan à la Belle Epoque, l’album « Pablo » retrace l’arrivée de l’artiste dans la capitale en pleine exposition universelle, jusqu’en 1904, date de publication du premier numéro de l’Humanité.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Au début du XXe siècle, Montmartre fourmille de personnages fantasques : Degas, Casamegas, Berthe Weill (première galeriste à croire en Pablo), et surtout Max Jacob qui l’initie à la poésie de Rimbaud et Verlaine. Une influence déterminante : Pablo décide de peindre « la vérité pourrie sous les habits de fête », et change  de style tout en restant dans ce que l’on nommera la période bleue. De son côté, Fernande, qui connaît l’amertume du mariage forcé, regagne sa liberté en posant comme modèle. A la fin de l’album, les deux destins s’entrelacent lorsqu’elle rencontre Pablo au Bateau-Lavoir. Le récit finement brodé de Julie Birmant, tient le lecteur en éveil pendant près de cent pages, une prouesse. Son complice, Clément Oubrerie varie les techniques picturales pour restituer l’ambiance montmartroise saisie de frénésie créatrice. Trois autres albums complèteront cette série biographique et romanesque autour d’une galerie de portraits hauts en couleur : Apollinaire, Gertrude Stein et Matisse. Montmartre recèle tant d’autres secrets dont les Editions Dargaud tissent la toile.

M.A.G.

Pablo T1 Max Jacob, Clément Obrerie et Julie Birmant, Dargaud 2012, 88p., 16,95€

Article publié dans Actualité de l’Histoire n°7

Publicités
Cet article a été publié dans EBullition : coups de coeur. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s